Skip to main content

CHeaR

CHEAR

Croiser les Histoires des

Ecoles d'Architectures en Région

PRESENTATION DU PROJET

Responsables scientifiques : Shahram Abadie (historien de l'architecture), Gwenn Gayet (historienne de l'art), Mathilde Lavenu (architecte)

Le projet CHeaR tente de mettre en évidence les traditions et continuités, les inno- vations et spécificités pédagogiques des écoles d’architecture implantées dans les régions, à partir d’une posture innovante : celle du décentrement inversant les rapports hiérarchiques préétablis entre capitale universitaire et enseignement en province. Bien que l’enseignement de l’architecture en France au XXe siècle ait fait l’objet de recherches ces deux dernières décennies, produisant des monographies d’écoles, des études sur l’École des Beaux-Arts et une encyclopédie, un regard chro- nologiquement et géographiquement transversal manque toujours : une approche croisée de plusieurs écoles, traversant notamment les présumés moments de rupture (1903, 1968, 2005 : créations respectives des ERA, UPA et ENSA).

Notre projet a pour ambition de combler cette lacune en fédérant une quinzaine de chercheurs des écoles d’architecture de Clermont-Ferrand, de Strasbourg, de Paris, de Nantes et de Bretagne. Inscrit dans l’actualité de la recherche, il s’agit pour le programme CHeaR, non plus de travailler isolément mais bien ensemble, en binôme ou trinôme, sur quatre thématiques transversales, identifiées en rapport avec les intérêts des chercheurs, les présumées particularités des établissements et la disponibilité des sources : institutions et lieux d’enseignement, acteurs de l’enseignement de l’architecture et féminisation du corps enseignant, évolution de la pédagogie et développement de la recherche au sein des écoles, et enfin les liens entre la formation et la profession.

Débutant en 2024 par une histoire croisée entre les écoles d’Auvergne, d’Alsace et de Bretagne, ce projet exploratoire prévoit d’aboutir à une histoire inter-régionale des écoles d’architecture sans omettre les échanges internationaux qui auraient marqué l’orientation pédagogique des établissements. Dans cette perspective, les relations entre l’école de Strasbourg avec l’Allemagne (Stuttgart, Karlsruhe), celles de l’école de Clermont-Ferrand avec l’Espagne (La Corogne), l’Allemagne (Ratisbonne) et le Portugal (Porto) feront l’objet d’études dans le cadre de prochains partenariats européens.

Problématique :

Quels liens pourraient être établis entre la physionomie des régions, le paysage architectural des villes et les écoles d’architecture installées dans ces terri- toires ? La production architecturale du XXe siècle, qui constitue l’essentiel de notre cadre de vie contemporain, serait- elle mieux compréhensible à l’aune d’une meilleure connaissance de la formation des architectes ?

POURQUOI FAIRE CETTE RECHERCHE ?

Pour :

→  faire aboutir les recherches entamées dès 2017 par l’équipe de l’ENSACF dans le cadre du programme HEnsA20 ;

→  dépasser l’approche monographique adoptée par les écoles d’architecture dans la restitution de leur histoire ;

→  mettre au jour les traits communs, les continuités, les ruptures et les spécificités pédagogiques dans les écoles d’architecture ;

→  esquisser une histoire inter-régionale de l’enseignement de l’architecture en France ;

→  élaborer une histoire récente de l’enseignement de l’architecture en vue de nourrir les réflexions actuelles sur le nécessaire renouvellement de la pédagogie en réponse aux problématiques contemporaines environnementales et sociétales.

Partenaires financiers 

Cette recherche est rendue possible par le soutien financier de l’UMR Ressources, de la MSH de Clermont-Ferrand, de l’UMR Arche et de l’Unistra.

D’autres demandes de financements sont en cours.

Terrains, méthodologie et équipe

Equipe

Les responsables scientifiques se sont entourés de Gauthier Bolle, Anne-Sophie Cachat-Suchet, Amadine Diener, Maryline Doutre et Marie-Paule Halgand (historien·ne·s de l’architecture) ; Julie-Caroline Bernot-Gaillard (architecte) ; Léana Beyreuther et Cécile Rivière (architectes, doctorantes) ; Stéphanie Bouysse-Mesnage (historienne sociologue) ; Bettina Horsch (sociologue)

MÉTHODE

Inscrites dans une dynamique pluridisciplinaire mêlant les regards d’historien, d’architecte et de sociologue, ces recherches se démarquent des précédents travaux par leur approche croisée et leur portée transversale. Cette pluridisciplinarité et cette approche croisée s’articulent avec une diversité méthodologique.

Ainsi seront mobilisées tant les fonds des centres d’archives publiques et des écoles d’architecture que les collections privées et les sources orales à travers l’entretien avec les protagonistes ; aussi bien les outils comparatistes que les méthodes prosopographiques. Rejoignant, en outre, les principes de la Science ouverte, le projet CHeaR utilisera, et à terme, enrichira la base de données biographiques créée dans le cadre du programme ANR Ensarchi sur les étudiants et les enseignants de l’École nationale supérieure des beaux-arts et des écoles régionales d’architecture.

Communications et publications scientifiques

Equipe de recherche CHEAR
Journées d’étude CHEAR

Journées d’étude réunissant l’équipe de recherche afin de s’organiser et de travailler sur le programme a eu lieu le 23 et 24 novembre 2023 à l’ENSACF.

Médiation grand public