Skip to main content

Les
marges de
l’architecture

L’architecture
des marges

Ressources est une UMR (Unité Mixte de Recherche) sous tutelles de l’ENSACF et l’UCA, dont le projet scientifique est intitulé « les marges de l’architecture et l’architecture des marges»

Ces deux thématiques miroirs regroupent les domaines de recherche de Ressources et leur terrains d’investigation : le premier axe – les marges de l’architecture, entend interroger les ruralités ainsi que les petites et moyennes villes. Il s’agit d’appréhender des milieux habités et des territoires situés en marge de la métropolisation dominante ; le second axe – l’architecture des marges, ouvre à l’exploration de pratiques professionnelles alternatives et questionne le territoire disciplinaire de l’architecture.

Les marges comme objet de recherche

Les investigations des chercheurs de Ressources s’organisent autour de thématiques mobilisant les acceptations matérielle et méthodologiques de la marge, explorées de façon transversale. Deux thématiques  en echo caractérisent les domaines de recherche de Ressources et leurs terrains d’investigation : l’architecture des marges et les marges de l’architecture.

Au sein de Ressources, la notion de marge est considérée comme une entrée pour des explorations prospectives et rétrospectives. L’analyse des marges permet d’observer et de décrypter, d’une part, les transformations à l’oeuvre en architecture, dans les expressions comme dans les pratiques, et d’autre part, les évolutions engagées ou imposées avec / par d’autres acteurs socio-économiques, telles que les innovations techniques, thermiques, informatique… qui touchent des disciplines potentiellement connexes à l’architecture.

Dans cette approche, les marges, aussi bien physiques et spatiales que thématiques et sociétales, peuvent être considérées comme les sources d’expression de critiques, de transgressions, de résistances, de déviances, de résilience mais aussi parfois de permanences, de résurgences, d’expérimentations, de créations, d’innovations et de singularités.

L’architecture des marges entend interroger les ruralités et les petites et moyennes villes. Les marges peuvent être examinées, dans cette approche, aussi bien dans le sens géographique qu’historique et social. Il s’agit d’une part d’appréhender, dans leurs multiples configurations et selon leurs différentes échelles, des milieux habités et des territoires situés en marge de la métropolisation dominante, afin, d’autre part, d’en analyser les problématiques architecturales, les forces de résilience et les capacités d’inventivité et d’innovation.

Les actualités du laboratoire RESSOURCES